Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 08:25

 


La tribu des Ghomara habite le Nord du Maroc dans les montagnes du Rif depuis l'Antiquité et une partie de cette famille est allée vivre dans les îles Canaries, avec d'autres tribus Berbères, depuis 500 ans avant J.C. dans une île qui porte leur nom, à ce jour, à savoir "l'île de la Goméra". Cette tribu est d'origine Celte, comme un certain nombre de tribus Berbères.

En plus du Maroc, on trouve ce nom de famille à Nédroma et à Bouira (Algérie), dans certains pays autour de la Méditerranée (Espagne, Portugal,...), Aux Caraïbes (République Dominicaine,...) et dans d'autres pays en Amérique du sud (Pérou, Brésil, Vénézuela,...), ...

Les Ghomara vivent dans les montagnes du Rif, dans la région nord-est du Maroc, au nord de la ville de Fès, près de la côte méditerranéenne. Ils parlent un dialecte Berbère, connu sous le nom de Ghomara, et plus précisément de Ghomaria.

Dans les temps anciens, le Maroc et l'Algérie sur la côte méditerranéenne de l'Afrique du Nord, formaient le royaume Berbère indépendant de la Maurétanie Romaine. La Maurétanie est devenue une province de l'Empire Romain et a été divisée en :

* Maurétanie Tingitane au nord du Maroc.

* Maurétanie Césarienne à l'Ouest et le centre de l'Algérie.

* Maurétanie Sétifienne à l'est de l'Algérie, selon certains Historiens.

Certains membres de la tribu des Ghomara ou Goméra ont émigré, vers 500 ans avant J.C. aux îles des Canaries, d'où le nom de l'île de la Gomera, où ils vivent jusqu’à ce jour.

Le nom de famille Ghomari, Ghomeri ou encore Gomeri, a été Hispanisé et s’est transformé en :

* Gomero ou Gomere pour le singulier,

* Los Gomeros, los Gomerez ou los Gomera pour le pluriel.

Il faut savoir qu'en langue Arabe, Gomera est le pluriel de Gomeri.

L’historien Espagnol « Luis Seco de Lucena », nous informe que l’historien « Luis Marmol Carvajal » du 16ème Siècle, affirme que les « Gomerez » sont les « Gomera » du Rif au Nord du Maroc, c'est-à-dire les « Ghomara ».

Il confirme que cette tribu est d’origine Berbère et qu’en l’an 1304, une partie de cette tribu est passée du Nord du Maroc vers Al-Andalus, au service des Rois de Grenade, les Beni Al-Ahmar. Ainsi, les « Gomerez » ont vécu en Al-Andalus depuis 1304.

En Janvier 1492, Le dernier roi d’Al-Andalus, Bou Abdallah Al-Ahmar dit Boabdil a donné à « Isabelle La Catholique » les clés du Palais de l’Alhambra avant de quitter Grenade. Tous les habitants de Grenade sont restés sur place et sont passés sous la gouvernance de « Isabelle La Catholique » et de même pour les Gomerez habitants Grenade. Ces derniers étaient des militaires et sont passés sous l’autorité d’Isabelle La Catholique.

Deux mois plus tard, Christophe Colomb a demandé à 'Isabelle la Catholique' de lui financer son projet, afin qu’il puisse découvrir le nouveau monde ; elle lui a donné une réponse favorable. Cependant, le navigateur Christophe Colomb avait un problème au niveau des ressources humaines.. C’est ainsi, que les Gomerez se sont portés volontaires pour l’accompagner dans ce voyage vers le nouveau monde.

Le 3 août 1492 enfin, Christophe Colomb a réussi à avoir trois bateaux pour son voyage, des navires  appartenant à la famille Pinzón. Deux caravelles, la Pinta et la Niña et une nef, la Santa Maria, tous sous le commandement des trois frères Pinzón, Martín Alonso Pinzón, Francisco Martin Pinzón et Vicente Yáñez Pinzón. Les Pinzón sont connus comme étant de grands navigateurs dans la période d'Al-Andalus. Une famille de riches marins de Palos, les Pinzón, sont les Binzón, c'est-à-dire précisément les Benzianes une branche de la grande famille de la Dynastie des Zianides de Tlemcen (Algérie) qui vivaient en Al-Andalous. Ainsi, Christophe Colomb a quitté l’Espagne avec la participation des Pinzón et des Gomerez, entre autres,... pour la découverte du nouveau monde.

Une fois au large de l’Espagne, il a voulu faire demi-tour en raison d’un problème au niveau d’un gouvernail de son bateau, appelé la Pinta. Les Gomerez, lui ont proposé de continuer sa trajectoire et de faire réparer la Pinta chez leurs cousins les Gomeros dans l’île de la Gomera aux Canaries. Ainsi, Christophe Colomb a été accueilli à l’Ile de la Gomera par Doña Beatriz de Bobadilla (plus précisément, Béatrice de Bouabdallah,) gouvernante de cette île :


* Il a fait une pause à l’île de la Gomera,


* Le gouvernail de son bateau a été réparé,


* et il a eu de nouveaux approvisionnements : fruits, alimentations, animaux,...

Christophe-Colomb.jpg

Après la traversé de l’Océan Atlantique, Christophe Colomb, a finalement, découvert la République Dominicaine dans son itinéraire vers le nouveau monde. Et avant de revenir vers l’Espagne pour annoncer la découverte du nouveau monde, il a souhaité laisser des volontaires pour occuper le terrain sur place et rester dans l’île de la République Dominicaine jusqu’à son retour. La majorité de ceux qui sont restés sont des Gomerez de Grenade et des Gomeros des Canaries, c'est-à-dire des Ghomara, des berbéres du grand Maghreb.

D’après les historiens ;  Les Ghomara et les Zianides ont participés à la découverte du nouveau monde.

Dans le clip vidéo intitulé : "Vanglis, 1492 the conquest of paradise", il est présenté quelques séquences du film : "1492, Christophe Colomb", le film qui présente la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb 


document internet 

Histoire de la tribu des Ghomara et Christophe Colomb et les Gomerez

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yaghmoracen 09/06/2015 23:18

http://ghommo.fr.gd/10-_-Christophe-Colomb-et-les-Gomerez.htm

Ben Loughmari Driss 09/06/2015 18:12

J'ai bien apprécier, je souhaite plus d'information à ce sujet

choukri bouziani ahmed 07/12/2014 12:55

les dessous de l'histoire Magnifique________________________________________________________

Ben Loughmari Driss 07/09/2013 00:13

excelent comme article , j'ai bien apprécié